né le 23 mars 1925 à Paris 17°

déporté le 2 mars 1944 au camp de Mauthausen (Kommandos de Melk et Ebensee)
libéré le 6 mai 1945
rapatrié en France, Paris, hôtel Lutétia le 24 mai 1945

Homologation au grade d’assimilation de caporal le 26 mai 1948
Certificat d’appartenance aux F.F.I. le 11 octobre 1951
Attribution du titre de déporté résistant le 7 avril 1952
Homologation des services et campagnes le 4 juillet 1952

Ouvrier agricole chez M Néant, au Galbry, Cronat en juin 1940

Activités dans la Résistance
A titre individuel du 1° septembre au 20 novembre 1943
distribution de tracts incitant à la résistance et recrutement de résistants
Adhère le 20 novembre 1943 au mouvement F.T.P.F. par l’intermédiaire de Pierre Bouiller, chef de groupe du maquis Lucien Sampaix de Bourbon-Lancy

sabotages de voies ferrées sur la ligne de Moulins à Paray-le-Monial,
entre Diou et Dompierre-sur-Besbre
sabotages des transformateurs de lignes électriques H.T. entre Saint-Seine dans la Nièvre et Cressy-sur-Somme en Saône et Loire
arrestation de collaborateurs notoires à Bourbon-Lancy
caporal en charge de l’intendance et du ravitaillement du camp Lucien Sampaix

arrêté le 13 janvier 1944 au maquis Lucien Sampaix, Maringes, Bourbon-Lancy
interné et interrogé à la Feldgendarmerie de Paray-le-Monial du 13 au 20 janvier 1944
interné et interrogé à Chalon-sur-Saône du 21 janvier au 15 février 1944
transféré à Compiègne d’où il est déporté au camp de Mauthausen (arrivée le 2 mars 1944)
affecté aux Kommandos de Melk et Ebensee
libéré le 6 mai 1945 par les troupes américaines
De retour à Paris, hôtel Lutétia, le 24 mai 1945
En soins à l’hôpital et en sanatorium de juin 1945 à juin 1946