=====      =====
né le 7 novembre 1910 à Bourbon – Lancy
mort aux environs de Brême fin avril 1945, inhumé à Bremen - Farge
fils de François Belin, ajusteur, et Jeanne Bonneau, sans profession

Déporté politique « Mort en déportation »

1er septembre 1929 : Jardinier – auxiliaire permanent au Museum d’histoire naturelle de Paris

Arrêté le 9 octobre 1941 par les autorités françaises pour détention d’armes
Remis aux autorités allemandes le 16 octobre 1941
Condamnation à 8 mois de prison
Remis aux autorités françaises le 14 février 1942
Condamnation par les autorités françaises à deux ans de prison et 1200 francs d’amende pour activité dite communiste (jugement du 21 au 23 mars 1942)
Aurait été emprisonné à la Santé, Fresnes et à Melun (témoignage de M J Mayer)
Transféré le 6 juillet 1944 au camp de Compiègne
Déporté le 15 juillet 1944 à Neuengamme

Matricule 34 443, Block F 6, K L, Neuengamme
Affecté au Kommando de Farge, base sous – marine, pose de rails et de charpentes pour le compte de l’entreprise Schellas Brückenmüller
Rapatriement au camp de Neuengamme le 15 avril
Selon le témoignage de J Mayer, il a été placé sur une charrette en raison de son état de faiblesse. Il a été laissé à Bremmer – Toïde, pris en charge dans un camp international de prisonniers, où il est vraisemblablement décédé.

Activité en résistance inconnue, son dossier ne mentionne aucune appartenance ni actions.
Nous savons seulement qu’il a été condamné pour détention d’armes et sympathie communiste. Compte – tenu de ces griefs, tout laisse à penser qu’il appartenait à un réseau ou un mouvement de résistance.