Allocution d'Henry Maupas 

Comme chaque année, ce dernier dimanche d’avril est consacré à la journée du souvenir des victimes et héros de la Déportation, cette stèle érigée en reconnaissance par la municipalité de Bourbon – Lancy nous rappelle à la mémoire les morts en déportation, rattachés à notre commune lors de la seconde guerre mondiale.

La Déportation
Des millions de femmes, d’enfants et d’hommes raflés et internés dans tous les pays occupés sont transférés vers des camps de concentration où d’extermination nazis.

Inauguration de la stèles des morts en déportation de Bourbon-Lancy 6

Comment parler de la Déportation
Tout était pire que ce que nous pouvons raconter. Les morts ne rendent qu’une partie de la vérité. Ils ne rendent pas compte de la durée du temps écoulé, car dans les camps les plus durs, il se demandaient chaque soir s’ils auraient la force de revivre le lendemain.

Les mots peuvent-ils réellement montrer l’inconcevable
Les déportés sont des numéros sur une liste, soumis à la promiscuité, aux sévices et humiliations, au mauvais traitements et brutalités, aux maladies, à la faim.
Revêtus d’une défroque rayée marqués d’un triangle de couleur distincte par catégorie, ils deviennent des ombres que menace sans-cesse la mort. Ils arrivaient là, hommes, femmes, enfants, et le monde était muet. Ils se sentaient abandonnés du monde, de l’humanité, et c’est précisément dans ces circonstances qu’ils comprenaient mieux ce que représentait la possibilité de survivre. Ils étaient convaincus que l’espoir demeure en l’homme aussi longtemps qu’il vit. C’est ainsi qu’ils ont lutté dans leur vie si dure, de jour en jour, de mois en mois, d’année en année, avec l’espoir qu’ils réussiront peut-être à échapper à cet enfer.
Ceux qui ont eu la chance de rentrer des camps souffrirent de longs mois en tentant de se réadapter à une vie normale.

Mais après vous avoir évoqué le souvenir des souffrances et des tortures subies par les déportés dans les camps de concentration, rendons hommage au courage et à l’héroïsme de ceux et de celles qui en furent les victimes. La tragédie des camps de concentration nazis et le courage de ceux qui ont lutté pour la sauvegarde de la dignité humaine doivent rester présents dans les mémoires.

Merci de m’avoir prêté attention